MGP et départements : quel avenir pour les agents et les services publics ?

Publié le par Interco 94

MGP et départements : quel avenir pour les agents et les services publics ?

Cela fait plusieurs mois que le Gouvernement tergiverse et reporte ses décisions, concernant la réforme territoriale en Île-de-France.

Par voie de presse, on a pu apprendre que la suppression des départements de la petite couronne serait privilégiée. Mais sans savoir quelle articulation est prévue à la place, avec la Métropole Grand Paris (MGP), ses 12 Etablissements Publics Territoriaux (EPT) et la Région.

Notre fédération professionnelle, Interco, a publié cette semaine un communiqué de presse, pour donner la position de la CFDT sur ces questions (à lire en pièce-jointe).

Nous sommes évidement inquiets des incertitudes qui pèsent sur les agents des Conseils départementaux (+ de 7000 titulaires dans le Val-de-Marne, mais aussi de nombreux contractuels) et sur la pérennité des compétences et actions sociales des départements, qui semblent bien menacées.

Ceci dit, les situations sont très différentes d'un département à l'autre : la politique sociale du 92 (Hauts-de-Seine) n'a par exemple rien à voir avec celle menée dans le Val-de-Marne. Elle est très mauvaise là-bas (voire inexistante) alors qu'elle est très ambitieuse ici, dans le 94.

C'est pourquoi notre syndicat, CFDT Interco 94, se mobilise contre la suppression de son département, des politiques sociales qui y sont menées et pour la préservation de l'emploi et des conditions de travail des agents du Conseil départemental.

Nous participerons à la mobilisation du 7 février 2018 (rassemblement à 11 heures devant la Préfecture de Créteil) et nous appelons tous les agents concernés à y participer eux aussi.

 

 

Publié dans Départements

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article